Echappée Belle

Publié le par Fabien Contre

Echappée Belle

Assez difficile de trouver les mots pour décrire un tel moment !

Avant tout merci à Marie, qui a été présente du début jusqu'à la fin. Pendant ma préparation à laquelle j'ai consacré pas mal de temps au mois de juillet et août, et aussi pendant la course, levée à 5h pour le départ, présente à chaque ravitaillement, me remplit mes gourdes, fait suivre du matos de rechange, un bisou ou deux ou trois même transpirant et une petite tape sur les fesses avant de repartir, tout ceci ça fait vraiment du bien.

 Le départ est donné à 6h de  Pleynet. Un parcours superbe, technique, exigent, sauvage, plusieurs passages de col à plus de 2000 mètres et un point culminant à 2500 mètres au col de Moretan. On passe à proximité de lacs de montagne, dans des alpages, on redescend dans des forêts de conifères pour vite attaquer de nouveau l'ascension d'un nouveau col où on retrouve un univers entièrement minéral.

Mon objectif était juste de terminer au vu de la difficulté annoncée (près de 50 % d'abandon), alors terminé 9ème c'est juste génial.

Les clés pendant la course c'est de gérer son effort, toujours, toujours et sans aucune faille dans l'alimentation ou l'hydratation (environ 18 litres d'eau consommé…). Au bout de 7h de course, au ravitaillement de super collet, j'ai un peu tiré sur la corde, je le sens direct et je le vois au regard de Marie qui doit se dire « il a vraiment une sale gueule là et il à peine fait la moitié !! ». Heureusement c'est sans conséquence et j'arrive à bien repartir.

4 kilomètres avant le dernier ravitaillement je me fais rattraper par un mec qui semble hyper chaud avec un bon accent vosgien. Je le laisse filer et dans ma tête il vient de me « chiper » la 10ème place. Dans la montée avant le ravito je repasse devant et j'ai un regain d'énergie pour accélérer un peu. Au Pontet, dernier ravitaillement, la nuit tombe, je suis prêt à repartir quand mon poursuivant arrive, un seul objectif conservé cette place jusqu'à l'arrivée annoncée dans 13 kilomètres, 500m de dénivelé positif et 700 de descente. A deux kilomètres de l'arrivée j'entends le speaker, ça sent vraiment la fin, grandiose, un moment unique.

 J'ai pris connaissance de ce trail sur le blog d'un voyageur en vélo sur lequel on a pioché quelques infos pour notre voyage. A son retour de périple, il s'est lancé dans le trail et a gagné l'épreuve du 144 kilomètres en 2015 et a fini 28ème à l'UTMB l'an dernier…

Et le massif de Belledonne a une saveur particulière puisque c'est ici que j'ai découvert ma passion pour la montagne il y a presque 10 ans quand je venais m'installer en région grenobloise… beaucoup de souvenirs...

 On a partagé ce week-end avec Pilou qui s'est lancé sur le 47 kilomètres  qu'il termine en 11h 20 min et 30 sec à la 179 ème place. On ne se sera pas trop vu au final puisque nos départs n'avaient pas lieu sur le même site, mais chapeau à lui d'être finisher et d'avoir trouvé les ressources après un souci gastrique à mi-parcours.

Echappée BelleEchappée Belle

Publié dans Résultats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article