La Saintélyon

Publié le par Robert CLISSON


        C'est une très belle mais difficile expérience que j'ai vécue lors du week-end du 7-8 décembre pour cette course mythique qu'est la SaintéLyon. Pour la 60ème édition un parcours de 75Km nous est proposé avec 56% de trail et 44% de route. C'est sur l'invitation de mon copain Régis dont ce sera la 9ème participation et dans le cadre de ma préparation pour mon futur 100 Km que je me suis engagé. C’est avec une certaine appréhension, n’ayant aucune expérience sur cette distance et ce type de course qui se déroule principalement la nuit, que je me suis lancé dans cette aventure. Nous avons été chaleureusement accueillis par Régis, Annie et leurs 2 garçons, ils nous ont hébergés pour ce séjour, je les en remercie encore vivement. Je passe les détails sur l’attente du départ avec la pression qui monte, qui monte. Départ de Lyon en voiture le samedi aux environs de 21H30 vers le parc des expositions de Saint Étienne ou nous patienterons dans un hall avant de nous diriger vers les sas de départ. A minuit le départ est donné aux 6500 coureurs (14000 sur les 3 distances et les relais) avec une musique du groupe U2 j’en ai encore des frissons. 7Km de bitume et la montée sur Sorbiers avant de commencer les choses sérieuses. Entre -4° et -8° sur les hauteurs en ressenti avec neige et verglas sur les 40 1er Km et de la boue. 1er ravito Saint Christo en Jarez on ne s’arrête pas, trop de monde on continu direction le Haut de Moreau point culminant à 870M au 23ème Km. Lorsque je me retourne je vois un long serpent de lumière frontale, c’est superbe. Jusqu’ici tout va bien malgré 2 chutes dues au verglas il y en aura une 3ème plus loin, grosse frayeur mais sans gravité. Descente vers le 2ème ravito à Sainte Catherine au 30ème Km, Régis m’avait un peu distancé je le rejoins. Nous repartons ensemble dans la partie la plus éprouvante qui le sera jusqu’au 55ème Km. Régis ne se sent pas bien, il a des crampes, mal à l’estomac et froid, au 36ème  Km  je passe devant. Traversée du bois d’Arfeuille très difficile, très gros dénivelé en montant et descendant avec boue et cailloux. A la sortie du bois d’ Arfeuille nous avons une vue magnifique sur la ville de Lyon éclairée. Je continue vers le 3ème ravito à Chaussan Saint Genou au 42ème Km, pas de nouvelles de Régis, je ne m’attarde pas car je me refroidis très vite, vers le 43 ou 44ème  Km un coup de fil d’un ami de Régis qui suit en voiture, il me dit que Régis va me doubler mais en voiture, il a été contraint à l’abandon, j’en prends un coup au moral mais je ne lâche rien, il faut que j’aille jusqu’au bout. Descente vers Soucieu en Jarrest le 4ème  ravito au 55ème Km ou je vois Régis au poste de secours, ça va mieux je suis rassuré. Je me suis arrêté trop longtemps j’ai pris froid j’en rapporterai un gros rhume que je tiens encore. Je reprends difficilement il me faudra 5 à 6Km pour me réchauffer. Descente sur Beaunant un lever de soleil comme spectacle, les conditions sont moins difficiles, dernier ravito à Beaunant au 68ème Km, la aussi la reprise sera dure surtout que l’on attaque par une des dernières difficultés une côte de 3.5Km avec le 1er Km entre 16 et 18%, ça fait mal. Histoire de voir s’il nous reste des jambes, 200 marches à descendre 3Km avant l’arrivée. Bizarrement malgré mes craintes je n’ai pas vraiment souffert à les descendre ??? Enfin l’arrivée au palais des sports de Gerland  ou je retrouve tout le monde avec une vive émotion. Je tiens à vous remercier pour tous vos encouragements ainsi que mes collègues de boulot, ça m’a vraiment fait du bien.

2491ème (282ème V2) en 10H54'08" sur 5089 classés


Divers2013 20131207 114855Divers2013 0096

Retrait des dossards.                                                                        L'attente dans le hall

Divers2013 0102Divers2013 0107

Derniers réglages

 

 

                                                                                                                           On est pas beau là !!!

06

01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'y arriverai !!!                                                                                                            Enfin l'arrivée.

 

 

                        

Publié dans Résultats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Michaud 18/12/2013 10:18


Félicitations Robert. L'essentiel, c'était de finir et tu l'as fait ! Cela t'ouvre la porte pour d'autres défis.