Marathon d' Amsterdam

Publié le par Robert CLISSON

Avec les médailles

Avec les médailles

Le compte rendu de Claude et Luc:

"Amsterdam, capitale des Pays Bas compte moins d’un million d’habitants. C’est une ville magnifique parsemée d’une multitude de petits canaux bordés de maisons de briques hautes et étroites. Ville touristique et culturelle avec  une cinquantaine de musées, Amsterdam est une ville à taille humaine. Les moyens de transport sont pratiques avec le tramway et le bus mais le mieux est de se déplacer en vélo car c’est un véritable mode de vie pour la plupart des Hollandais.

Dimanche 16 octobre, 41ème édition du TCS Marathon d’Amsterdam, l’un des 10 plus rapide marathon au monde. Le départ et l’arrivée se font au stade olympique. Dans notre sas nous avons le plaisir de retrouver Pierre MILLION qui avait fait le déplacement de son côté et était arrivé un jour avant nous. Le parcours est plat avec une seule petite difficulté vers le 38ème avec un passage sous tunnel. Il conduira les quelques 15 000 participants à travers la ville et la campagne toute proche. Peu avant le 2ème kilomètre nous traverserons  sur plus d’un kilomètre Vondelpark, magnifique espace vert, et au kilomètre 4 passage sous le célèbre Rijksmuseum. Sur la longue avenue Beethovendtraat, nous nous croisons, et c’est aussi parfois l’occasion de saluer nos copains de club. Nous rejoindrons le fleuve Amstel peu après le 13 km et nous le longerons jusqu’au 25ème kilomètre. Le temps idéal et l’absence de vent nous aidera à passer cette partie qui peut s’avérer difficile par mauvais temps. Les ravitaillements disposés tout au long du parcours sont parfaitement adaptés à  cette épreuve. Différents points musicaux sur le tracé donneront un air de fête à ce marathon sans oublier les nombreux spectateurs qui nous encouragent. Nous traverserons de nouveau Vondelpark avec un peu plus de difficulté qu’à l’aller au kilomètre 39. Les 250 derniers mètres sur la piste à l’intérieur du stade olympique reste toujours un moment de forte émotion. Un beau marathon à découvrir avec quelques péripéties. Lire ci-après.

Départ de Brioux le vendredi  14 à 7H00 précise chez Dominique avait dit Manu dans son message : nos 20 touristes étaient bien là.

Le blabla car de l’UAC a bien fonctionné et nos voitures sont complètes. Nous arriverons en temps et en heure à l’aéroport de Bordeaux malgré les bouchons sur le périphérique.

Pour prendre l’avion il faut montrer patte blanche, passage des bagages au scanner. Là 1er hic, le Laguiole de Serge finira dans la poubelle, l’huile de massage à l’arnica de 125 ml de Claude aura le même sort, Adieu le massage à la grande Hollandaise qu’il pensait bien faire. Dominique déclenchera les alarmes en passant sous le portique avec son bout de ferraille dans l’épaule qu’il a depuis sa malheureuse chute à Magné. Il subira une fouille au corps non pas par la belle douanière mais un rustre  douanier moustachu. Le plus dur sera pour notre camarade Christelle dont l’embarquement sera refusé à cause de la péremption de sa carte d’identité. Dans le coup, Christelle récupérera le Laguiole à Serge au grand bonheur du grand Serge.

Notre avion décollera à 11h30 avec une heure de retard et après 1 ½  de vol nous atterrissons à Amsterdam. Par bus et à pied nous rejoindrons notre hôtel auberge de jeunesse dans le centre d’Amsterdam. Le soir même nous partirons à la découverte de la capitale et de ses endroits emblématiques. Dans un endroit un peu chaud où des dames exposent leurs charmes dans des vitrines, au coin d’une rue nous perdons notre beau Serge. Nous nous rendrons compte de sa disparition que bien plus tard. Nous partons bien évidemment à sa recherche mais c’est comme chercher une aiguille dans une meule de foin. Notre beau Serge nous avait pourtant bien dit qu’il ne fallait pas qu’il se perdre car il n’avait pas de téléphone et n’avait pas le nom et l’adresse de l’hôtel. Sur le chemin du retour à la croisé d’un carrefour, que voyons-nous, notre grand Serge. Tout heureux de nous retrouver. Nous ne saurons jamais si notre beau Serge a été happé au passage  par une de ces dames qui s’exposaient dans une vitrine ou s’il a fait du shopping pour Dominique. Pour se faire pardonner de sa mésaventure il nous offrira sa tournée de bière à l’hôtel.

Merci à Manu pour la réservation de l’hébergement  et à Patrick pour la réservation des billets d’avion. A noter la performance de Patrick qui améliore son chrono de plus de 20’.

Une nouvelle méthode d’entraînement :

Le batave n'est point gourmand, ce fût une surprise pour nous adepte de la célèbre méthode 3G : Pas le moindre petit morceau de charcute dans les vitrines éclairées de rouge du quartier du même nom, même si les jambons étaient bien présents mais pas dans la catégorie "salaison".

Nous nous sommes donc acclimatés et sommes passés de la méthode 3G à celle + adaptée pour la ville qui a vu naître la célèbre marque de bière à l'étiquette verte mondialement connue la fameuse méthode 3B :d'la bière, d’la bière, d’la bière.

Les "résultats" furent au rendez-vous comme vous pouvez le constater ci-dessous, ce qui nous fait penser qu'une méthode "mixte" 3B 3G peut voir le jour prochainement.

Vous serez bien sûr tenus au courant de la progression de cette nouvelle méthode, peut être avec le marathon de La Rochelle???? "

12193 classés 

Pierre : 752ème en 3h06’13   Manu : 1310ème  en 3h18’07   Mickaël : 1378ème en 3h19’34    Luc : 2491ème en 3h34’30

Serge : 2933ème en 3h40’16    Claude : 5355ème en 3h53’53      Fabienne : 5399ème en 3h54’22

Dominique : 4 409ème en 3h55’12    Sébastien : 4622ème en 3h57’22      Françoise : 6540ème en 4h03’37  

Robert : 5821ème en 4h07’00    Patrick : 9010ème en 4h39’36      Christian : 9011ème en 4h39’37

Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama

Diaporama

Publié dans Résultats

Commenter cet article

Laurine 02/11/2016 16:53

Les photos sont très représentatives de votre séjour je trouve !! Amsterdam se souviendra de votre passage !