Marathon de Vannes

Publié le par Robert CLISSON

Le compte rendu d' Anthony:

" UNE HISTOIRE DE PREVISIONS BRETONNES

Pour son anniversaire nous avions offert à Florence, membre du spiridon mellois, un joli petit cadeau empoisonné " Son premier marathon ".

Ce genre de cadeau rappellera des souvenirs à certains.

Native de Bretagne et plus particulièrement de Lorient, le marathon de Vannes etait donc le cadeau idéal.

Sa famille sera là pour l'encourager et elle pourra redécouvrir les paysages bretons de la plus belle des façons.

Pour ma part, ce sera mon 20ème marathon. Je pourrai ainsi accompagner FLO dans cette belle aventure et l'aider dans les moments difficiles.

Après une bonne préparation et au vu de ses résultats, la barre des 4 heures est un objectif raisonnablement accessible.

Ainsi toutes les conditions sont réunies pour faire une belle course. Il n'y a que la météo qui ne semble pas de notre côté.

Les prévisions du samedi soir nous annoncent un déluge d'averses et de vent pour le jour de la course. La nuit ne fera que confirmer ses prévisions.

Réveil dimanche matin à 06h30 sous les averses et le vent.

09h30 sur la ligne de départ. Le ciel est déchiré par des éloises et des coups de tonnerre. Fausse alerte, il ne s'agit que du feu d'artifice qui nous sert de starter.

FLORENCE est détendue et cela se confirme par un début de course idéal. Un semi en 01h56. Vers le 26ème kil les mollets de ma protégée commencent à se raidir. Au 30ème la crampe apparaît. Petite pause, étirements, encouragements, et on repart. FLO serre les dents.

La suite sera un enchainement de course et de marche dans les petites montées car les crampes sont toujours prêtes à survenir. Un petit coup au moral quand le meneur d'allure 4 heures nous dépasse vers le 39ème. Nous finissons tranquillement la course à notre rythme. Les deux derniers kilomètres ont été un peu compliqué pour moi car j'ai dû les finir en danse bigoudène. Mon corps m'a rappelé que j'avais des adducteurs.

Enfin le stade et la piste s'ouvrent devant nous. FLO finit avec un large sourire de bonheur sous les applaudissements de ses proches et aussi des miens.

04 heures 10 min 57 pour FLORENCE et 2 secondes de plus pour moi. Ma mission est accomplie car pour le premier marathon l'important est de finir.

Ah au fait j'ai oublié de vous parler du temps. Nous avons été inondés d'averses de soleil et soufflés par un vent léger tout ça avec un agréable 16 degrés.

Moralité quand vous allez en Bretagne pour une course ne faites aucune prévision. LES TEMPS BRETONS SONT IMPREVISIBLES."

Marathon de Vannes
Marathon de Vannes

Publié dans Résultats

Commenter cet article